les Davey de France

Alan and Pat live and work in Bordeaux. Alan is a pastor and Pat was a nurse. Now we work with UFM worldwide. Read on! (If you'd like to know what took us to Bordeaux, then start with the archives from September 2004)

Friday, September 17, 2010

Tu as dit, "Appliquer ?"

Quelqu'un m'a posé la question l'autre jour ; "Pourquoi appliquer la parole de Dieu quand on prêche ? Pourquoi descendre dans le détail de la vie pratique ? Pourquoi pas simplement annoncer la vérité de la parole, discuter un peu afin de convaincre, puis laisser au Saint-Esprit le travail d'appliquer la parole aux consciences et vies des auditeurs ?"

Comment répondre à une telle question ?

On pourrait citer notre tradition. Dans les églises indépendantes on fait ceci, dans nos églises on fait cela.

Certains essayeraient d'argumenter. "Mais si on fait ceci, le résultat sera cela..."

La réponse chrétienne dépend de la Bible. Evidemment. L'autorité suprême ne repose ni dans nos traditions ni dans notre raisonnement. L'autorité suprême est à Dieu et repose dans la parole de Dieu.

D'accord. Mais qu'est-ce que cela veut dire pour notre prédication et pour cette question d'appliquer la parole de Dieu aux consciences et aux vies des auditeurs ?

Bon, on regarde les prédicateurs dans la Bible. Par exemple, Pierre à Jérusalem le jour de Pentecôte. Il explique aux gens pas simplement ce qui s'est passé, mais aussi ce qu'il faut qu'ils fassent en réponse.

Ou Jésus lui-même dans ses prédications. Il explique quoi faire, comment penser, comment prier, il donne même des paroles pour mémoriser.

On peut penser aux lettres des apôtres, écrites pour être lues dans l'assemblée de l'église. Paul explique le principe de la soumission mutuelle, puis il explique ce que cela veut dire pour les maris, pour les femmes, pour les enfants, même pour les esclaves et leurs maîtres.

Une prédication biblique dans sa méthode et dans sa contenu va aussi appliquer la parole aux vies des auditeurs.

Et dépendre du Saint-Esprit pour tout, bien sûr !

No comments: